Numéros à appeler en cas de situation d’urgence :
15 → S.A.M.U. : besoin médical urgent, malaise, coma, hémorragie, douleur thoracique, difficultés ou arrêt respiratoires, brûlure, intoxication, ...
17 → Police secours : violences, agression, vol à l’arraché, cambriolage, ...
18 → Sapeurs-pompiers : incendie, fuite de gaz, risque d’effondrement, ensevelissement, électrocution, accident de la route, ...
112 → N° d'appel d'urgence européen : toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police dans un pays de la CEE.
114 → N° d'urgence national pour les personnes sourdes et malentendantesuniquement par SMS ou FAX pour toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d’une situation d’urgence.

Pour faciliter et accélérer le traitement de votre appel, pensez à préciser ces 3 points : qui je suis ? (Vous êtes victime ou témoin, et donner un numéro de téléphone sur lequel vous restez joignable), où je suis ? (adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir), pourquoi j’appelle ? (les motifs de votre appel


Le Fil année 2020

Le_fil_ernolsheim
Notre actualité en 2020
 

Aout 2020 : Une équipe engagée pour les fleurs
Extrait article DNA
Fleurir le village, c’est une démarche appréciée de tous : habitants du village, visiteurs, gens de passage. Mais fleurir le village, c’est aussi un engagement. La commission « fleurissement propreté » d’Ernolsheim-lès-Saverne le sait et elle l’assume. Et particulièrement en été lorsque l’ouvrier communal prend ses vacances. C’est là que les fleurs, à l’apogée de leur beauté, ont particulièrement besoin de soins et surtout d’eau.
L’ancien ouvrier communal à la manœuvre
« Il faut les arroser trois fois par semaine et cela durant trois semaines. Pour cela il faut des volontaires », déclare Myriam Vix, adjointe au maire en charge du fleurissement.
Ces volontaires sont composés essentiellement de membres du conseil municipal ou de leurs conjoint(e) s. À noter que Jean Marzolf dit « Hans », l’ancien ouvrier communal n’a pas hésité à se remettre au volant du tracteur pour acheminer l’eau à travers le village. « Il n’a pas perdu la main et manipule l’engin avec habileté, à se demander s’il était vraiment retraité ! » sourit François Schnell, premier adjoint.
Au bout de deux heures l’affaire est bouclée. Les fleurs sont arrosées et les bénévoles quelque peu fatigués sont satisfaits du devoir accompli avec probablement un rêve secret de pluie…200813 Une_equipe_engagee_pour_les_fleursL’équipe se mobilise pour embellir le village.  Photo DNA

 

Juillet 2020 : Deux nettoyeurs
Extrait article DNA
Il vaut mieux ne pas être mauvaise herbe à Ernolsheim depuis une semaine. Deux « nettoyeurs » sont à l’œuvre et s’occupent de faire disparaître ces « enlaidisseurs » du village.
Il s’agit de Sofia et de Tristan, deux étudiants de la localité, recrutés par la commune pour une durée de 15 jours afin de nettoyer le village.
« Le confinement a engendré un certain retard dans les travaux assurés habituellement par l’ouvrier communal. D’où cette aide ponctuelle » ajoute Myriam Vix, adjointe en charge de la commission « fleurissement-propreté ».
« C’est dur, mais on s’y fait. L es journées sont courtes puisqu’on ne travaille que le matin. Et puis le résultat est là », déclare Sofia. Tristan, lui, est étonné par la mauvaise herbe qui pousse devant certaines propriétés et la saleté sur certains trottoirs : « Je pensais que c’était aux riverains de nettoyer les trottoirs, sont-ils tous au courant ? » s’interroge-t-il.200731 Les_nettoyeursTristan et Sofia traquent les mauvaises herbes.  Photo DNA

 

Juillet 2020 : Fleurissement, Le jury en marche
Extrait article DNA
Le jury local s’est mis en marche ce lundi pour observer le fleurissement des Ernolsheimois et retenir les lauréats du concours communal. Composé du premier adjoint François Schnell, de l’adjointe Myriam Vix chargée de la commission « fleurissement-propreté », de Michèle Parisot-Muller, de Chantal Piralla, de Patrick Blanchong et de Jean Marzolf, membres de cette commission, il a parcouru le village.
Il faut reconnaître que des efforts ont encore été réalisés pour embellir le village, même si cette année le concours « villages fleuris » n’a pas lieu vu la crise sanitaire. Myriam Vix rappelle que les particuliers, peuvent participer au concours départemental, lancé en septembre, en envoyant des photos. Les inscriptions se font via les communes qui enverront les résultats de leur concours communal, ou en envoyant directement ses photos à l’Agence de développement touristique.200731 Jury_fleurissementLes membres du jury communal ont arpenté le village. Photo DNA

 

Juillet 2020 : Une cérémonie masquée
Extrait article DNA
C’est masqués que le maire Alfred Ingweiler et son premier adjoint François Schnell ont accueilli la vingtaine de personnes, également masquées, au cimetière ce lundi 13 juillet pour le dépôt de gerbe devant le monument aux morts. Étaient présents le maire honoraire Robert Zimmermann, les présidentes, présidents des associations locales ou leurs représentants ainsi que des conseillers municipaux.
« Ce foutu Covid a réussi à nous séparer, à nous faire tenir nos distances. Il a réussi à nous faire annuler le défilé, le repas du FCE, le bal et le feu d’artifice, mais il n’a pas réussi à nous empêcher de faire notre devoir : à nous rassembler pour rappeler que le 14-Juillet c’est la fête de la Nation autour des trois valeurs que sont Liberté, Égalité Fraternité » a déclaré le maire dans son discours. Il a aussi rappelé que Liberté, Égalité et Fraternité, exigent de la Solidarité, et qu’elle est indissociable de ces trois mots.
« Cette solidarité sera essentielle pour les prochains temps : solidarité économique, sociale et associative. Elle sera indispensable pour vaincre le fléau car c’est en respectant solidairement les gestes barrières qu’on en viendra à bout. »200713 Ceremonie_14_juilletLe port du masque a été respecté.  Photo DNA

 

Juin 2020 : Les fleurs déconfinées, l’escargot de sortie
Extrait article DNA
À Ernolsheim-lès-Saverne, les membres de la commission « fleurissement propreté », aidés par quelques habitants du village, ont profité du déconfinement pour mettre en place leur plan d’action pour le fleurissement du village 2020.
Après avoir préparé les plates-bandes, remis du terreau, ils ont planté les zinnias, les pétunias, et autres cléomes aux différents endroits habituels. Quelques nouveautés se sont rajoutées cette année dont, entre autres, un hôtel à insectes sous la forme d’un escargot réalisé par Pierre Reinhardt, l’ouvrier communal.
À noter, par ailleurs, la rénovation de la place de l’escargot en grès des Vosges situé vers la sortie sud du village.
« Nous sommes prêts pour concourir pour la 2e fleur », a déclaré Éliane avec enthousiasme. « Mais tout le travail est encore devant nous, la saison est longue… »
Ce travail sera partagé entre les membres de la commission et des habitants qui ont adopté des secteurs du village pour s’en occuper jusqu’à la fin de la saison, à la grande satisfaction du maire Alfred Ingweiler. « Il est vrai que l’embellissement du village devrait être l’affaire de tous. On y arrivera, petit à petit, en tout cas, c’est mon espoir », note-t-il.200610 Fleurs_deconfinees_escargot_de_sortieL’escargot est omniprésent à Ernolsheim.  Photo DNA

 

Mai 2020 : Alfred Ingweiler conserve son écharpe
Extrait article DNA
L’installation du conseil municipal d’Ernolsheim-lès-Saverne s’est déroulée samedi 23 mai dans la salle festive. Pas de surprise pour l’élection du maire, élu à l’unanimité, Alfred Ingweiler a été reconduit dans ses fonctions.
Par la suite, François Schnell, a été élu premier adjoint, et Myriam Vix, deuxième adjointe.200525 Alfred_Ingweiler_conserve_son_echarpeAlfred Ingweiler.  Photo DNA

 

Mai 2020 : RPI Ernolsheim – Eckartswiller – Saint-Jean-Saverne, Rentrée en douceur
Extrait article DNA
Dans le regroupement pédagogique intercommunal Saint-Michel (Ernolsheim – Eckartswiller – Saint-Jean-Saverne), les CM2 feront leur rentrée lundi 18 mai. Les élèves se rendront comme habituellement dans les locaux de l’école élémentaire d’Ernolsheim.
Frédéric Burckel, le directeur d’école, a tout mis en œuvre pour la réussite de ce retour en cours, notamment la mise en place du protocole sanitaire préconisé par l’Éducation nationale.
Michèle Muller, adjointe en charge des affaires scolaires à Ernolsheim, et l’ouvrier communal Pierre Reinhardt, se sont chargés des fléchages, marquages et de l’aménagement de la salle de classe. « Nous avons porté une attention particulière à la mise en place des procédures et des moyens de nettoyage avant, pendant et après les cours », confie l’adjointe. Et de rajouter : « C’est dommage qu’il n’y ait pas plus d’élèves qui reprennent, mais c’est le choix des parents, il faut le respecter ». En effet, aux dernières nouvelles, seules cinq élèves sur onze se sont manifestés pour le retour à l’école.
Jean-Jacques Jundt, maire d’Eckartswiller, Jean Goetz adjoint et futur maire de Saint-Jean-lès-Saverne se sont rendus sur place. Ils ont été accueillis par Alfred Ingweiler, le maire local accompagné de Mme Muller. Ces derniers leur ont fait visiter les locaux et leur ont expliqué les aménagements. « Nous avons maintenant un peu de temps devant nous pour préparer les salles d’Eckartswiller et de St Jean pour les rentrées des classes prévues le 25 mai et au-delà. Nous serons prêts » ont-ils déclaré et Alfred Ingweiler de rajouter « d’ailleurs il faut signaler que nous étions déjà prêts pour la rentrée prévue initialement le 14 mai ».200515_Rentree_RPI

 

Mai 2020 : Commémoration de la victoire du 8 mai 1945
Extrait article DNA
« Service minimum, n’est pas oubli » a déclaré le Maire Ingweiler Alfred après avoir déposé une gerbe au pied du monument aux morts, accompagné de ses adjoints Michèle MULLER et François SCHNELL.
Le covid-19 a ainsi aussi réussi à gâcher la cérémonie qui devait être celle du 75 ème anniversaire de l’armistice du 8 mai 1945.
Consignes officielles et de bon sens obligeant, la population ainsi que les forces vives n’avaient pas été invitées à cette commémoration. Seuls deux musiciens de la batterie fanfare étaient présents et ont assuré la sonnerie aux morts et la Marseillaise.
Pas de message non plus. Mais l’essentiel y était : une pensée pour les vingt enfants d’Ernolsheim tombés il y a plus de 75 ans.200510_Commemoration_8_mai

 

Avril 2020 : Le conseil municipal innove
Extrait article DNA
Confinement oblige, le maire d’Ernolsheim-lès-Saverne, Alfred Ingweiler, a réuni ce mardi soir par caméras interposées une grande partie des conseillers municipaux.
« Il ne s’agissait pas d’une réunion officielle, mais d’une réunion informelle » signale-t-il. Et d’ajouter : « Elle avait deux buts : le premier de se voir, se parler et d’échanger car le 15 mars, jour des élections, est loin. Et le deuxième, de tester la vidéoconférence car il est fort probable que d’autres réunions devront se faire de la même manière soit pour l’ensemble du conseil soit pour les groupes de travail ».
Le maire en a profité pour faire le point sur la situation de la commune, son fonctionnement en l’état actuel de la crise sanitaire. Il a aussi été question de « déconfinement ».
D’autres sujets tels que le fleurissement, le suivi des personnes isolées et la clôture du marché de la salle festive ont également été abordés.
Mais ce soir, il était indéniable que le plaisir des conseillers de se revoir et de pouvoir se parler émergeait. D’ailleurs couper les micros et les caméras pour clore la séance semblait le plus dur.200424_Conseil_Municipal_videoconferenceLes membres du conseil municipal en vidéoconférence. DR

 

Mars 2020 : Mariage en période de confinement
Extrait article DNA
La maladie d’amour plus forte que le virus
Durant cette période de confinement, les mariages ne sont pas autorisés. A quelques exceptions près. Arnaud et Kasia ont pu échanger leurs alliances à Ernolsheim-lès-Saverne, mardi 24 mars.200329 Mariage_Gury_01Arnaud et Kasia Gury ont signé leur acte de mariage avec leur propre stylo afin de respecter les règles sanitaires. Document remis

Le cœur qui bat la chamade et le sourire vissé aux lèvres dès que leurs regards se croisent sont des symptômes qui ne trompent pas. Le couple assis devant le maire d’Ernolsheim-lès-Saverne est bien atteint d’un virus, mais d’un genre totalement opposé de celui dont tout le monde parle ces derniers jours.
Arnaud et Kasia, respectivement 31 et 32 ans, ont attrapé la maladie d’amour au Vietnam, où ils vivent. Avec pour conséquence physique, un ventre qui s’arrondit depuis des mois pour la jeune femme polonaise, anciennement chef de cabine pour une compagnie aérienne.
Une formalité pour les démarches administratives
C’est d’ailleurs l’arrivée de ce bébé qui a convaincu son mari, pilote, de lui passer la bague au doigt lors de congés prévus en France ce début de printemps, chez ses parents domiciliés dans ce petit village proche de Saverne. « On a fait les démarches auprès de la mairie au début du mois pour une cérémonie le 24 mars », raconte Arnaud Gury. Le plan n’était pas d’organiser un grand mariage - « c’était plus une formalité pour les démarches administratives après la naissance », reconnaît le futur papa -, mais la famille proche était tout de même invitée.
Sauf que l’épidémie de coronavirus est passée par là… Et en période de crise sanitaire où les regroupements sont interdits, les mariages passent à la trappe. A quelques exceptions près, sur décision du procureur de la République, a cru comprendre le maire d’Ernolsheim-lès-Saverne, Alfred Ingweiler.
« Notre salle de mariage est grande, on a pu l’aménager pour éviter de se croiser »
Ce dernier expose donc par téléphone la situation au procureur de Saverne, Philippe Vannier. Les arguments de la naissance prévue début juin et du départ en urgence du couple dès que le confinement sera terminé, le convainquent : il donne sa bénédiction « à titre exceptionnel », insiste-t-il, sous réserve que les mesures de sécurité sanitaire soient respectées.200329 Mariage_Gury_02Chacun à distance les uns des autres dans la salle de mariage d’Ernolsheim-lès-Saverne qui a été spécialement aménagée. DR

C’est-à-dire, un public réduit au strict minimum à un mètre les uns des autres, hormis les jeunes mariés évidemment. « Notre salle de mariage est grande et on a pu l’aménager pour éviter de se croiser », indique le maire qui avait aussi mis à disposition du gel hydroalcoolique à l’entrée.
Une retransmission en Pologne via internet
Son 21e mariage, où il a officié également en tant que secrétaire, Alfred Ingweiler s’en souviendra longtemps : « J’ai essayé de faire comme pour un mariage tout à fait normal ». Sauf que devant lui, se trouvent uniquement le couple, leurs deux témoins (des amis de Wasselonne), et les parents du marié.200329 Mariage_Gury_03Arnaud et Kasia Gury comptent faire plaisir à leurs proches lors d’une seconde cérémonie, religieuse cette fois, en Pologne, une fois la crise sanitaire terminée. DR

Pour ceux de Kasia, restés en Pologne, une retransmission de la cérémonie par vidéo via internet avait été organisée. « C’était assez cocasse », sourit Arnaud qui prend les choses avec philosophie, soulagé que le reste de sa famille ait fait preuve de compréhension. Et prévoyant une sérieuse séance de rattrapage en Pologne pour la future cérémonie religieuse.
Des proches qui manquent
Kasia de son côté a apprécié la cérémonie mais éprouve aussi du chagrin du fait de l’absence de ses parents et proches . Ses larmes séchées après un appel plus confidentiel avec sa maman, elle peut désormais se vanter d’avoir vécu un mariage « complètement hors norme », conclut Arnaud.*

 

Mars 2020 : Une pensée pour l’épicière
Extrait article DNA
À la mairie d’Ernolsheim-lès-Saverne, une cinquantaine de masques datant de l’époque du SRAS (2003) a été dénichée. « Nous avions un doute sur leur péremption et après renseignements pris, nous les avons mis à disposition des infirmières libérales en lien direct avec la localité », informe le maire Alfred Ingweiler.
Par ailleurs, ce dernier a placé une affichette à l’épicerie du village. Pour mettre aussi en valeur le dévouement de la gérante.200327 Affiche_SylvieLe mot du maire pour l’épicière. Document remis

 

Mars 2020 : Nettoyage de printemps : Au service de dame Nature
Extrait article DNA
Samedi dernier, il était encore possible de sortir, et cela tombait bien puisque la municipalité avait programmé le nettoyage annuel du ban.
Mais des précautions avaient quand même été prises : des gants pour tous et des équipes réparties par deux.
Le maire Alfred Ingweiler a, comme l’année précédente, eu la satisfaction d’accueillir parmi la petite trentaine de personnes, quatre jeunes. Paul, Louis, Maëva et Emma ont, une fois de plus, répondu présents. Munis de gants et d’un sac-poubelle, ils ont accompagné leur parent sur un trajet de quelques kilomètres.
Comme tous les ans, l’opération était gérée par l’adjoint François Schnell. Ce dernier avait réparti les équipes en fonction des secteurs à parcourir.
Au bout de deux heures de ramassage tout le monde était de retour, visiblement satisfait du devoir accompli.
« On dit que les jeunes jettent tout et n’importe où », déclarent d’une seule voix Paul et Louis, « mais ce que nous avons trouvé, cela ne vient pas de jeunes ! » s’empressent-ils de rajouter.
Et c’est autour d’une collation offerte par la municipalité que chacun et chacune a pu raconter ses trouvailles parfois insolites et partager un constat commun : il y en avait moins qu’en 2019. Pourvu que ça dure !200320 Nettoyage ban communalIls se sont mobilisés pour nettoyer le ban communal. Photo DNA

 

Février 2020 : Fleurissement, La vigne inspire les habitants
Extrait article DNA
Le jury départemental « Villages fleuris » vient d’octroyer à Ernolsheim-lès-Saverne le 3e prix de la créativité sur le thème « Tradition vigneronne ».
Le maire Alfred Ingweiler, accompagné de membres de la commission « fleurissement et propreté » et de Pierre Reinhardt, ouvrier communal, a eu le plaisir de se voir remettre le diplôme lors d’une cérémonie officielle organisée par le Conseil départemental du Bas-Rhin. Ces distinctions sont réservées aux villages labellisés « Villages fleuris ».
« Ernolsheim est un ancien village viticole, c’est pour cela que nous avons choisi ce thème », rappelle Michèle Muller, adjointe au maire. Alfred Ingweiler ajoute, en clin d’œil : « N’oublions pas que nous sommes les Schnacke (escargots) et que ce sobriquet est aussi lié à la vigne ! »
Ce prix est dû essentiellement à la mobilisation des habitants qui n’ont pas hésité à mettre à disposition de vieux fûts, des ustensiles ou autres objets liés à la vigne.200224_Prix_creativiteLa délégation d’Ernolsheim-lès-Saverne avec Frédéric Bierry, président du président du Conseil départemental du Bas-Rhin. Photo DNA

 

Février 2020 : Carnaval des enfants. Un défilé haut en couleur
Extrait article DNA
La commission « fêtes » du conseil municipal d’Ernolsheim, a assuré une fois de plus le défilé carnavalesque dans les rues de la commune. Une sixième édition haute en couleur.
Il a échappé à la pluie menaçante du matin. Ainsi une quarantaine d’enfants entourés de parents, grands-parents et de membres de l’équipe municipale, ont défilé à travers le village en direction du stade du Frohnberg.
Les plus beaux costumes primés
Le cortège était escorté, sécurité oblige, par un détachement de la gendarmerie de Saverne. La photo prise lors d’une courte halte devant le lavoir témoigne de la diversité des personnages.
La petite troupe s’est retrouvée dans la salle festive où les attendaient chocolat chaud, crêpes et autres friandises préparés par des membres de la commission « fête » du conseil municipal et des bénévoles, le tout dans une joyeuse ambiance avec la complicité des parents.
Comme tous les ans un jury a sélectionné, par catégorie d’âge, les plus beaux costumes et a distribué des cadeaux. À noter que tous les participants ont été récompensés mais la plus belle récompense pour les organisateurs et les parents était sans aucun doute le bonheur qui se lisait dans les yeux des enfants.200222_Carnaval_des_enfantsLes enfants et leurs accompagnateurs ont posé devant le lavoir. Photo DNA

 

Février 2020 : Vie communale. Nouveaux arrivants et mains vertes à l’honneur
Extrait article DNA
Il faut dire que cette année les nouveaux arrivants pouvaient se compter sur les doigts de la main, d’autant plus que certains étaient empêchés.
Ainsi, plutôt que de se lancer dans un long exposé, le maire, après avoir rappelé les particularités locales, s’est appuyé, écran géant à l’appui, sur les différentes rubriques du site de la commune pour présenter le village.
Avant de passer à la deuxième partie de la réception consacrée à la remise des récompenses pour le fleurissement du village, Sonia Haeffele employée municipale désormais retraitée, a été mise à l’honneur. Le maire l’a remerciée pour les services de qualité rendus durant 25 années et, au nom de la municipalité, lui a remis un cadeau.
Le maire a encore rappelé les deux distinctions de la commune obtenues en 2019 : la 1ère libellule pour l’effort écologique et le 3e prix de la créativité pour la mise en place du nouveau thème dans le cadre du fleurissement.
Michèle Parisot-Muller 1re adjointe en charge de l’animation de l’équipe de la commission « fleurissement-propreté » a partagé les félicitations et les remerciements exprimés par le premier magistrat. Elle est revenue en détail sur l’année écoulée et sur les nombreuses heures de travail consacrées aux fleurs par la commission, certes, mais aussi par d’autres bénévoles, particulièrement les conjoints et les conjointes. Elle a aussi annoncé ce qui devrait être la suite pour l’embellissement du village.
26 diplômes
François Schnell, adjoint et président du jury « fleurissement » a pris le relais. Il a distribué 26 diplômes répartis en six prix « encouragement » et 20 prix « fleurissement maison » et autant de bons d’achat offerts par la commune.
La manifestation a été égayée par la projection d’une vidéo reprenant l’ensemble des compositions florales de la saison écoulée.
Elle s’est terminée, comme il se doit, autour du verre de l’amitié.200221_Recompense_fleurissement_01Les lauréats du fleurissement avec les nouveaux arrivants. Photo DNA200221_Recompense_fleurissement_02Sonja Haeffele a fait valoir ses droits à la retraite

 

Janvier 2020 : Repas des aînés. Une fête sous le signe du changement
Extrait article DNA
Cette année, la fête qu’organisait la municipalité à l’intention des aînés n’était décidément pas comme les autres.
Tout d’abord la date : traditionnellement la rencontre se tenait fin mai ou début juin puisqu’elle se déroulait sous le préau du FCE et qu’un climat propice était indispensable. Puis l’endroit : cette année elle s’est tenue la première fois dans la toute nouvelle salle festive. Troisième changement : le nombre de participants : ils étaient 77 à la dernière rencontre et 99 cette fois-ci !
Alors vous pensez bien que le Maire Alfred INGWEILER n’a pas caché son plaisir de les accueillir pour la première fois dans ce bâtiment flambant neuf.
Après les paroles de bienvenue et les salutations d’usage à l’attention de Michèle ESCHLIMAN Vice-Présidente du Conseil Départemental (rejointe un peu plus tard par Thierry CARBIENER), du maire honoraire Robert ZIMMERMANN et de l’ancien maire Jean Pierre ADOLFF et de la pasteure Carole ARBOGAST, il a fait acclamer la doyenne du village, Sophie BERRON âgée de 98 ans. Puis il a listé les concitoyens qui ont disparu en 2018 et 2019 et cité les dames et les hommes ayant dépassé l’âge de 85 ans.
Durant l’après-midi Joël ARON, à son accordéon, a assuré l’ambiance. Il a accompagné Myriam VIX dans un tour de chant dédié au « troisième âge ». Un moment fort apprécié.
Le maire quant à lui s’était lancé, avec humour et tout en rimes, dans une histoire vécue par «d’Quatsche Berth » et « d’Ratsch Léonie » autour du chantier de la salle festive. Il n’a pas eu à rassurer l’assemblée qui avait compris que c’était une histoire inventée.
Les fidèles musiciens de l’ABM ont assuré l’animation musicale à partir de 16 hres.
Michèle MULLER -1ère adjointe a, comme les années précédentes, eu du succès avec sa tombola où « tout le monde gagne », tandis que François SCHNELL, l’autre adjoint, assurait l’intendance.
Occasion obligeant, deux énormes gâteaux à l’effigie de la nouvelle salle ont été proposés pour le dessert. Il n’en restait plus un mur.
Finalement même s’il y a eu beaucoup de changements, on a pu noter deux constantes : l’implication de l’équipe municipale dans la réussite de cette manifestation et le satisfecit général exprimé par les participants.

200122_fete_aines_01

200122_fete_aines_02Les aînés ont passé une belle journée ! Photo DNA

 
 

|Haut de page|