Numéros à appeler en cas de situation d’urgence :
15 → S.A.M.U. : besoin médical urgent, malaise, coma, hémorragie, douleur thoracique, difficultés ou arrêt respiratoires, brûlure, intoxication, ...
17 → Police secours : violences, agression, vol à l’arraché, cambriolage, ...
18 → Sapeurs-pompiers : incendie, fuite de gaz, risque d’effondrement, ensevelissement, électrocution, accident de la route, ...
112 → N° d'appel d'urgence européen : toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police dans un pays de la CEE.
114 → N° d'urgence national pour les personnes sourdes et malentendantesuniquement par SMS ou FAX pour toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d’une situation d’urgence.

Pour faciliter et accélérer le traitement de votre appel, pensez à préciser ces 3 points : qui je suis ? (Vous êtes victime ou témoin, et donner un numéro de téléphone sur lequel vous restez joignable), où je suis ? (adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir), pourquoi j’appelle ? (les motifs de votre appel


Le Fil

 illustration_fil_des_evenements  

Cette rubrique intitulée le "Fil" vous fait découvrir l'ensemble des
événements organisés par l'équipe municipale. Vous trouverez ci
dessous notre dernière actualité.

Pour les évènements antérieurs, veuillez en premier lieu
cliquer en bas de page sur l'année de référence recherchée.

 

Mai 2018 : Vie communale Bienvenue chez les « Schnacke »
Extrait article DNA
Dans le cadre des compensations liées au chantier de la LGV, la municipalité d’Ernolsheim avait obtenu le financement de l’aménagement de la place au-dessus du tunnel et de panneaux explicatifs sur le contexte archéologique en approche des Vosges et ses contraintes pour les traverser à 2000 années d’intervalle.
Ainsi deux magnifiques escargots encadrant des gradins en arc, en grès des Vosges, trônent au-dessus du tunnel de la LGV depuis deux ans.
Samedi la municipalité en collaboration avec le Club vosgien local a décidé d’inaugurer cette place ou plus exactement de lui donner un nom. Elle avait invité toute la population locale pour cette manifestation.
« Cet endroit est connu, on peut venir ici à n’importe quel moment, on rencontre toujours quelqu’un… » a déclaré le maire Alfred Ingweiler à la centaine d’Ernolsheimois présents sur les lieux. Et d’ajouter que le moment était venu pour nommer cette place pour permettre au Club vosgien de l’intégrer dans ses circuits et permettre aux visiteurs venus de plus loin de la localiser.
Les missions de trouver un nom et de mettre en place le panneau ont été confiées au Club vosgien. Il était donc normal que Dominique Gruss, son président, soit à côté du maire pour dévoiler la plaque et laisser apparaître un : « S’Schnacke Platzel (la place des Escargots) ». L’événement a aussi permis à Jean Joseph Ring, historien bien connu à Ernolsheim, de commenter les panneaux évoqués ci-dessus dont il est l’auteur et qui ont été mis en place tout récemment. Il a fait la démonstration que l’endroit choisi par la SNCF pour franchir les Vosges avait déjà été choisi à l’époque celtique (un choix forcé) à la différence que l’on connaît : 45 secondes actuellement pour relier plaine et plateau.
Tout en rappelant les contraintes subies par Ernolsheim dues au chantier du tunnel et au difficile et dur combat pour obtenir une compensation acceptable, le maire a expliqué pourquoi son choix de mettre deux escargots. « Il fallait faire vite et on n’avait pas le temps pour une grande réflexion et concertation. Le tunnel se trouve à Ernolsheim, nous sommes des Schnacke, alors utilisons cette symbolique et mettons des Schnacke, telle était ma réflexion, il y a trois ans. Après chacun peut laisser libre court à son imagination : sont-ce les gardiens du tunnel ? Est-ce un clin d’œil à la vitesse et la lenteur ? Tout est possible.
Ce que j’espérais, ce que nous espérions, c’est que ce symbole soit fédérateur. Qu’il nous unisse. Que le quolibet devienne marque ! » a-t-il conclu.
A priori, il ne s’est pas trompé, il n’y avait qu’à voir le bel escargot brodé sur les nouveaux polos que les membres du club vosgien avaient mis pour l’occasion.
« Cet après-midi, j’ai passé un bon moment que j’ai pu partager avec d’autres habitants. Ce qui est sûr, c’est qu’il fait bon vivre dans le Schnackèland » a déclaré Charles Kuntz, Ernolsheimois de souche, sous la tonnelle où les habitants s’étaient réunis pour le pot de l’amitié offert par la commune180517_Inauguration_Place_EscargotsLes villageois ont répondu présent à l’invitation du maire. Photo DNA

 
   
Logo_fil_annee_2018  
   
Logo_fil_annee_2017  
   
Logo_fil_annee_2016  
   
Logo_fil_annee_2015  


|Haut de page|